Hausse des prestations sociales, ou comment faire abstraction de la dette publique

Écrit par Aliénor Barrière
argent public prestations sociales argent public prestations sociales janeb13 pour pixabay

C’est formidable : la dette publique s’envole à des niveaux stratosphériques, l’inflation se cesse d’augmenter, le marché ne cesse de baisser, et voilà que notre Gouvernement national vient d’annoncer une hausse de 4% de nombreuses prestations sociales.

Il faut dire que de l’argent public, on en a à revendre. Et bien oui, parce que sinon comment expliquer les différentes mesures avancées dans le futur et frétillant projet de loi sur le pouvoir d’achat ?

Ces 4% d’argent public pris dans la poche des actifs puis redistribués à des moins actifs iront donc aux pensions de retraites et d’invalidité des régimes de base ainsi qu’aux prestations sociales et aux minimas sociaux, notamment le RSA, l’allocation aux adultes handicapés et l’allocation de solidarité aux personnes âgées.

Le montant de la facture promet d’être salé : entre 7 et 8 milliards d’euros rien qu’entre la fin de l’année 2022 et le printemps 2023.

On serait bien tenté de sortir le désormais traditionnel et ironique « c’est pas cher, c’est l’Etat qui paye », mais les Français n’ont décidément plus envie de rire de ces choses-là, la corde est trop raide.

Alors que va-t-il se passer ?

Les électeurs d’Emmanuel Macron, c’est-à-dire les retraités, vont recevoir leurs versements de remerciement ; comme toujours, les actifs de la classe moyenne seront les dindons de la farce, et à la rentrée, il y a fort à parier que le mouvement des Gilets jaunes connaisse un rebond spectaculaire, jugulé dès l’automne par de nouvelles mesures liberticides instrumentalisant le covid et la grippe saisonnière.

Forcément, ça va bien se passer.

Aliénor Barrière

Lu 471 fois Publié le lundi, 27 juin 2022

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire mauricette seccia lundi, 25 juillet 2022 Posté par mauricette seccia

    arrêtez de toujour dire que c'est la faute des retraités . la retraitée que je suis depuis macron a vue ses retraites diminuées et ce n'est pas les miettes qu'il nous a généreusement accorder qui couvre la perte des retraites d'avant son élection en 2017 . je n'ai jamais voter pour cette M

    Rapporter

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Votre adresse email ne sera pas affichée sur notre site Internet.