Les Pierrots de la nuit : un million d’euros de subventions pour… toujours du bruit

Écrit par Aliénor Barrière
Pierrots-Nuit-Paris-Subvention Pierrots-Nuit-Paris-Subvention digasalinas pour pixabay

♫ « Pleurez Pierrots, poètes et chats noirs, la lune est morte… » ♫ Une chanson qui a bercé de nombreux enfants, mais dont l’adaptation adulte donnerait plutôt quelque chose du genre : ♪ « Pleurez contribuables, Parisiens et riverains, les Pierrots vous plombent… » ♪.

Les Pierrots de la nuit sont une association chargée de lutter contre les nuisances sonores aux abords des bars.

Pour cela, différentes techniques sont mobilisées, au nombre desquelles des mimes, pas franchement utiles et souvent la proie de la moquerie des consommateurs attablés en terrasses.

150 cachets sont pourtant versés à ces artistes du silence. Le président de l’association se dédouane : « Il y a un malentendu. Nous ne sommes pas là pour empêcher les nuisances.

Notre travail, c’est de faire de la sensibilisation auprès des patrons et des consommateurs, pour qu’ils prennent conscience des conséquences de leurs attitudes ».

On aurait aimé dire qu’il s’agit-là de « beaucoup de bruit pour rien », hélas il n’en est rien. Les nuisances sonores continent d’empoisonner la vie des riverains, et pour un sacré prix !

Un million d’euros de subventions dans le vent.

Mais il est vrai que les cordons de la bourse publique sont savamment dénoués par Anne Hidalgo, comme le montre si bien son bilan qui plombe la dette parisienne.

Elle s’est entourée d’une équipe de choc à son image, la preuve par la déclaration de son adjoint chargé de la vie nocturne, Frédéric Hocquart : « Si j’en avais les moyens, j’augmenterais les subventions des Pierrots de la nuit, car on ne fait pas encore assez de médiation ».

Dans son programme présidentiel, Anne Hidalgo promet un solde excédentaire de 10,2 milliards d’euros en 2027, mais quand on voit sa gestion calamiteuse à Paris, qui pourrait la croire ?

Lu 424 fois Publié le lundi, 04 avril 2022

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Votre adresse email ne sera pas affichée sur notre site Internet.