La RATP retire 149 bus électriques

Écrit par Aliénor Barrière
bus électrique bus électrique Emslichter pour pixabay

L’avenir est au tout-électrique, mais manifestement, pas tout de suite. La RATP a en effet décidé de retirer 149 bus électriques de son réseau, en raison de deux incendies survenus au cours du mois devant la Bibliothèque François Mitterrand et le long du boulevard Saint-Germain, à chaque fois sans raison déterminée.

Ces incidents mettent un coup de canif dans l’objectif « 100% bus propres » d’Ile-de-France Mobilités.

500 bus électriques de trois compagnies différentes sont déjà en circulation depuis 2016.

En 2019, la Région avait lancé le plus gros appel d’offre européen pour des bus électriques, remporté par trois constructeurs français Heuliez, Alstom et Bolloré.

Coût de l’opération : 800 bus pour 400 millions d’euros.

Ce sont ici les bus Bolloré qui sont concernés par les incendies et les mesures préventives de retrait, pour lesquels Ile-de-France Mobilités avait déboursé 133 millions d’euros.

L’objectif de la Région est d’avoir d’ici 2025 2/3 de bus électriques et 1/3 de bus au biogaz. Dans cette optique, la RATP s’est lancée dans l’adaptation de ses 25 centres bus, pour permettre d’y effectuer les recharges.

Personne n’a heureusement été blessé, mais on comprend que les contribuables franciliens soient avides d’entendre les conclusions de l’expertise complète demandée au groupe Bolloré par la RATP sur ces bus si coûteux.

On pense aussi aux contribuables nantais qui avaient déboursé 53 millions d’euros en 2019 pour des bus électriques qui tombent en panne. Décidemment…

Lu 423 fois Publié le vendredi, 29 avril 2022

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Votre adresse email ne sera pas affichée sur notre site Internet.