Notre nouvelle étude "Écologie, le nouvel Eldorado du Fisc": l'article de Valeurs actuelles

Écrit par Contribuables Associés
Eoliennes et argent public ©Shutterstock Eoliennes et argent public ©Shutterstock

Dans un nouvel article, Valeurs actuelles revient sur notre étude sur l'écologie publiée en septembre. L'occasion pour les lecteurs d'en savoir plus sur les zones d'ombre de la transition écologique. 

Valeurs actuelles a dédié un papier à notre dernière étude portant sur l'écologie. Soulignant que "l'écologie ruine autant l'économie qu'elle détruit l'emploi", l'article rapporte les différents points principaux avancés dans notre étude.

Une sous-partie est consacrée aux fameuses taxes écolo. La fiscalité écologique pèse à elle seule 915 euros par an au contribuable et "grignotte le pouvoir d'achat des Français" affirme avec justesse Valeurs actuelles.

"L’association Contribuables Associés ne déroge pas à son habitude : dénoncer la gestion absurde des deniers publics et la manière dans l’État s’enrichit sur le dos des contribuables" commence l'article.

Celui-ci ne manque pas d'informer les lecteurs que notre étude est "à lire absolument et rapidement" mais qu'elle "risque cependant d'énerver un bon nombre de lecteurs qui s'apercevront où part l'argent de leurs impôts".

 

Voici un extrait de l'article: 

"S’il est bien une certitude, c’est que l’écologie ruine autant l’économie qu’elle détruit l’emploi et les écologistes, à force de prophéties, s’emploient à tuer la croissance en donnant la préférence aux énergies renouvelables. Et à quel prix ? L’engagement public a été estimé à 121 milliards d’euros (dont 41 pour l’éolien). Et tout cela, alors que la France n’émet que 1 % des émissions de CO2 dans le monde, notamment grâce au nucléaire que les écolos s’échinent à combattre !"

Si vous ne l’avez pas encore fait, commandez ici notre étude Ecologie: le nouvel Eldorado du Fisc

étude écologie

Lu 532 fois Publié le lundi, 19 septembre 2022

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Votre adresse email ne sera pas affichée sur notre site Internet.