A la loupe de la présidentielle : quel budget pour la Défense ?

Écrit par Aliénor Barrière
budget-défense budget-défense Image par Vicki Hamilton de Pixabay

En 2022, La France est la 7e puissance mondiale en termes de budget Défense, pour un montant de 40,9 milliards d'euros, ce qui représente 6% du budget de l’Etat. Face à un même enjeu, à savoir la défense de la France sur son sol et à l’étranger, quelles sont les propositions des candidats à la présidentielle ?


Eric Zemmour est celui qui a le programme le plus ambitieux en la matière : porter à 70 milliards d’euros le budget de la défense à horizon 2030 et investir pour disposer d’une capacité de projection permanente à horizon 2040, financer un deuxième porte-avion et revaloriser les soldes militaires de 20%.

Valérie Pécresse veut porter le budget de la défense à 65 milliards d'euros en 2030.

Nicolas Dupont-Aignan souhaite quant à lui sanctuariser le budget de la défense à hauteur de 2,5% du PIB, recruter 40 000 soldats sur la durée du quinquennat, rattraper le retard d’équipement et revaloriser la solde des militaires.

Marine Le Pen propose de revaloriser le budget de la défense à 55 milliards d'euros à l’horizon 2027.

A travers sa nouvelle loi de programmation militaire 2019-2025, Emmanuel Macron entend porter le budget défense à 2% du PIB ; il soutient également la création d’un Fond européen de défense pour financer des programmes communs, un Conseil de sécurité européen et un Quartier général européen permanent.

Les candidats de gauche n’ont pas donné d’objectifs chiffrés.

Jean-Luc Mélenchon souhaite rédiger un livre blanc et adopter une loi de programmation militaire visant à restaurer notre indépendance et mettre en œuvre l’adaptation au changement climatique.

Comme Emmanuel Macron, Yannick Jadot entend renforcer l’Europe de la défense à travers la création d’une force européenne commune de 5000 hommes et une harmonisation des équipements des armées européennes.

Il rejoint Jean-Luc Mélenchon sur l’élaboration d’un nouveau Livre blanc et l’adaptation de nos stratégies de défenses en fonction du changement climatique.

Anne Hidalgo veut augmenter les moyens alloués à la recherche et au développement en matière militaire et réviser la loi de programmation militaire à la hausse afin de mieux prendre en compte les nouvelles menaces, notamment en matière spatiale et de cybersécurité.

Alors que de nombreux pays réinvestissent massivement dans leurs systèmes de défense, les mises en gardes répétées du général de Villiers sur les coupes budgétaires d’Emmanuel Macron se révèlent prophétiques.

Lu 214 fois Publié le lundi, 07 mars 2022

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Votre adresse email ne sera pas affichée sur notre site Internet.