Déclaration de revenus 2022 : des débuts chaotiques

Écrit par Contribuables Associés
Déclaration de revenus 2022 Déclaration de revenus 2022 © Shutterstock

La campagne 2022 de déclaration des revenus 2021 a démarré le 7 avril dernier. Départ en fanfare puisque dès le premier week-end, l’administration a dû interrompre la déclaration en ligne suite aux appels reçus de contribuables qui s’apercevaient que leur déclaration préremplie était fausse. olivier bertaux contribuables associes

Cela concerne environ 1 million de fonctionnaires pour qui le report des heures supplémentaires exonérées est erroné.

Une fois l’erreur identifiée, la campagne de déclaration en ligne a pu reprendre après trois jours d’interruption. 


Quant aux victimes, elles recevront individuellement des consignes particulières de la part de l’administration et devront corriger elles-mêmes les montants figurant sur leur déclaration.

Et dire que Bercy venait juste de publier un communiqué se flattant du succès rencontré par la déclaration en ligne et du confort ainsi accordé au contribuable qui n’a plus qu’à se laisser manger tout cru par les ordinateurs de Bercy.

Le communiqué du fisc indique fièrement que la déclaration en ligne : «C’est simple, c’est souple, c’est sécurisé».

Maintenant, un million de fonctionnaires contribuables constatent que la déclaration en ligne, ça peut être compliqué, tordu et incertain.

D’autant plus incertain que la déclaration en ligne s’accompagne d’une version simplifiée appelée « déclaration automatique » pour les contribuables n’ayant rien à ajouter à leur déclaration préremplie et qui n’ont alorsqu’à laisser faire, la déclaration étant automatiquement validée, selon l’adage « qui ne dit mot, consent ».

L’administration préfère toutefois la formule « Vérifier, c’est déclarer », parce qu’elle rappelle tout de même que si une erreur s’est glissée dans la déclaration, ce sera de la faute du contribuable s’il ne la corrige pas, sous peine de redressement, de pénalités ou au contraire de trop payé.

Le million de contribuables déjà concerné appréciera.

Nous voyons bien que nos élections sont toujours obligatoirement en format papier par souci de sécurité et peur de la fraude.

Pourquoi ne pas au moins revenir à ce même format papier pour les déclarations des contribuables que les aléas de l’informatique ne rassurent pas ?

En attendant, sachez que ce contretemps n’a pas rallongé le délai de déclaration et que celui-ci s’achève à minuit le 24 mai pour les départements 1 à 19, le 31 mai pour les départements 20 à 54 et le 8 juin pour les départements 55 à 95 et l’outre-mer.

Pour les quelques foyers encore dispensés de la déclaration en ligne, ils doivent aller plus vite puisque l’envoi des déclarations papier doit s’effectuer au plus tard le 19 mai à minuit.

Quant à la suite des réjouissances, elle consistera à recevoir son avis d’imposition durant la période estivale, entre le 25 juillet et le 5 août pour ceux qui ont accepté de le recevoir en ligne et entre le 29 juillet et le 31 août pour ceux qui auront choisi de le recevoir au format papier, ce qui, à la différence de la déclaration, est encore autorisé.

Un dernier conseil, ne mettez pas votre déclaration de revenus dans l’urne à la place du bulletin de vote même si cela vous tente.

Le vote sera nul mais pas le redressement.

Lu 395 fois Publié le jeudi, 14 avril 2022

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Votre adresse email ne sera pas affichée sur notre site Internet.