Le maire d'Agde placé sous les verrous après avoir détourné de l'argent public sous l'influence d'une voyante

Écrit par Elisabeth Bernard
Victime d'une voyante, un maire utilise l'argent des contribuables pour financer un être "surnaturel" @Dragon Images/shutterstock

Pendant quatre ans, le maire d’Agde Gilles d’Ettore a accordé de « nombreuses largesses ou prestations » à une voyante, en étant persuadé qu’elle avait un don surnaturel.

Le Tsar Nicolas II avait Grigori Raspoutine. Gilles d'Ettore a eu Sophia Martinez. 

Cette voyante de 44 ans qui l’a incité à la prodigalité sur fonds publics en le persuadant que c’était la volonté de « l’au-delà » est aujourd’hui incarcérée à la prison de Nîmes. 

Maire d'Agde depuis 2001 (voir sa note à l'Argus des communes), président de la Communauté d'agglomération Hérault Méditerranée, ancien député de 2007 à 2012, cet élu LR de 56 ans donnait l’impression d’un homme carré, mais quelque chose ne tournait pas rond.

Après 48 heures de garde à vue il a été mis en examen pour « corruption passive, prise illégale d’intérêt et détournement de fonds publics » puis placé en détention le jeudi 21 mars.

Cette mise en cage marque l’épilogue d’une enquête abracadabrante. Elle débute en octobre dernier lorsque l'ex-épouse de Gilles d'Ettore, conseillère régionale, dépose plainte contre X. 

Elle dénonce l’influence qu’exerce Sophia Martinez sur son ancien mari. 

Les enquêteurs découvriront que pour abuser le maire, ce médium ventriloque travestissait sa voix en lui donnant une tessiture rauque, masculine, envoutante, comme si elle émanait d’une créature surnaturelle. 

La « voyante » aurait profité de cette sujétion pour convaincre l’élu LR de prendre soin de sa santé financière et de la faire bénéficier de largesses payées par les contribuables locaux.

Elle a notamment reconnu avoir convaincu Gilles d’Ettore de recruter au sein de la commune ou de l'agglomération, 5 membres de sa famille, dont son propre mari en qualité de directeur technique de la mairie d’Agde ! 

Mis en examen, celui-ci a depuis été placé sous contrôle judiciaire.

Des fonds publics ont aussi été utilisés pour le paiement de sa cérémonie de mariage (2023), des travaux à son domicile, des chauffeurs de la mairie étant réquisitionnés pour amener ses enfants à l’école, etc.

Au cours de sa garde à vue, le maire a confirmé qu’il croyait que ce médium était doué de pouvoirs surnaturels. 

Aujourd’hui, la seule voix que l’élu prenne plaisir à entendre ne filtre pas de l’au-delà, mais de la bouche de son avocat qui décrit un homme sous influence et découvrant, tardivement, qu’il a été victime d’une escroquerie.

Publié le jeudi, 28 mars 2024

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire président de lagglo, maîtrise de droit, ancien officier DGSE... Euh il nous prend pour des couillons ou cest un illimuné... Mais escroc ou illuminé il ne peut plus être maire ! vendredi, 29 mars 2024 Posté par président de lagglo, maîtrise de droit, ancien officier DGSE... Euh il nous prend pour des couillons ou cest un illimuné... Mais escroc ou illuminé il ne peut plus être maire !

    il ne faut pas nous prendre pour des imbéciles... 4 fois maire, ancien député,

    Rapporter

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Votre adresse email ne sera pas affichée sur notre site Internet.