Quand vos impôts paient le logement et les vacances des ronds-de-cuir de Bercy

Dans le top 10 des associations françaises les plus subventionnées, on trouve deux associations de fonctionnaires du ministère des Finances, riches comme Crésus. Cet argent est celui des contribuables !

 

L’État a versé 33 037 subventions au monde associatif en 2015, pour un montant total de deux milliards d’euros, nous apprennent les annexes les annexes au projet de loi de finances 2017.

Dans le top 10 des associations les plus abreuvées d’argent public, on trouve deux associations de fonctionnaires du ministère des Finances, riches comme Crésus.

On n’est jamais aussi bien servi que par soi-même : ces deux structures ont été subventionnées par leur propre ministère. L’association Éducation plein air Finances (EPAF) a reçu 26 millions d’euros (plus de la moitié de son budget).

EPAF est l’association de loisirs des personnels de Bercy. Elle propose des prestations de vacances et de loisirs pour tous ses agents et retraités et accueille les enfants mineurs des agents dans des centres de vacances. EPAF emploie 275 salariés dont 53 fonctionnaires mis à disposition…

L’Association pour le logement du personnel des administrations financières (ALPAF) a reçu, quant à elle, 21 millions de son ministère.

ALPAF gère un parc de plus de 10 000 logements. Elle attribue des logements sociaux aux agents du ministère et délivre des aides et prêts aux fonctionnaires de Bercy.

Deux exemples d’une administration qui spolie le contribuable en utilisant la loi de 1901 pour s’autofinancer.

Jean-Baptiste Leon

Lu 458 fois Publié le vendredi, 10 mars 2017