Suppression de l’ENA : une réforme en trompe-l’oeil

ena-hauts-fonctionnaires ena-hauts-fonctionnaires © Gallofilm - Shutterstock

Eudes Baufreton directeur Contribuables AssociesRéformer l’ENA, l’école qui produit des hauts fonctionnaires, est un combat de longue date de Contribuables Associés.

Pour une raison simple : les citoyens sont gouvernés depuis les années Giscard par une administration devenue toute puissante.

Une élite hors sol a pris le pouvoir sur les élus et le peuple.

Elle est partout : aux Finances publiques qui nous matraquent, à la tête des administrations qui conditionnent notre vie quotidienne, aux Affaires sociales, car nous sommes dans un pays socialiste qui ne dit pas son nom, avec 64 % de dépenses publiques par rapport au PIB en 2021.

Comme le dit le dicton : l’Irlande a l’IRA, les Basques ont l’ETA et la France a l’ENA.

La question centrale est celle-ci : quelle place voulons-nous donner à l’État ?

Le changement de nom d’une école de hauts fonctionnaires pour un autre ne changera rien à l’affaire.

Ce que veut une majorité des Français : le respect de leurs libertés fondamentales ; une administration au service des usagers et non l’inverse, dirigée par des professionnels aux compétences reconnues issus de la société civile ; un Parlement qui ait le pouvoir de contrôler et de sanctionner les patrons d’administration fautifs.

Ce sont ces réformes de fond qu’il faut mener à bien. Vous pouvez compter sur Contribuables Associés pour y veiller.

***

Éditorial de Tous contribuables #19 à paraître (juin- août 2021) 

une tous contribuables 19

 

Lu 196 fois Publié le mardi, 01 juin 2021