Explosion des dépenses de l’assurance maladie

Écrit par Aliénor Barrière
dépenses-publiques-santé dépenses-publiques-santé Parentingupstream pour pixabay

Une nouvelle année, un nouveau dérapage budgétaire. Comme bien souvent, il s’agit ici du domaine de la santé.

Le covid et sa politique du « quoi-qu’il-en-coûte » a bon dos depuis deux ans, mais cette fois-ci, il n’est pas le seul mis en cause.

Certes, la crise sanitaire est clairement devenue une crise budgétaire : le comité d’alerte sur le respect de l’Objectif national de dépenses s’assurance-maladie (Ondam) estime que la provision de 4,9 milliards d’euros votée fin 2021 pour faire face à l’épidémie « risque d’être significativement dépassée ».

Rien qu’au premier trimestre, les tests de dépistage ont couté 2,1 milliards d’euros, soit 500 millions de plus que la somme prévue pour couvrir toute l’année. Et il faut encore y ajouter les 600 millions d’euros d’indemnités journalières liées au Covid imprévus…

Quant au coût des vaccins et des médicaments anti-covid, il s’envole également à cause du manque d’anticipation des politiques publiques : en début d’année, il a ainsi fallu que l’Assurance maladie débourse à la sauvette 1,2 milliards d’euros « pour honorer des commandes de vaccins et de médicaments anti-covid passées fin 2021 ».

D’autres domaines participent également à l’explosion des dépenses de l’assurance maladie : par exemple, les dépenses de médicaments et de dispositifs médicaux ont crû de 8,8% en 2021 hors Covid, pour un montant de 42,2 milliards d’euros.

Il a aussi fallu payer au prix fort une autre mesure clientéliste de la Macronie : l’offre « 100% Santé » lancée par le gouvernement qui finance intégralement les audioprothèses et les prothèses dentaires.

Coût de la mesure : 300 millions d’euros en 2021.

En 2021, l’Ondam s’élevait à 239,5 milliards d’euros ; une légère baisse est espérée pour la facture 2021 avec 236,8 milliards d’euros.

Mais là encore, il n’y a pas de mystère : pour arriver à l’équilibre budgétaire, il faut une baisse des dépenses publique et la fin de la politique du chèque.

Lu 285 fois Publié le mardi, 19 avril 2022

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire Colson mercredi, 20 avril 2022 Posté par Colson

    Merci pour cette info
    Décidément ns avons à faire à un gouvernement irresponsable et les conséquences du vaccin sont dramatiques
    Il y a plein d’effets secondaires et je suis un témoin vivant actuellement ces effets secondaires

    Rapporter

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Votre adresse email ne sera pas affichée sur notre site Internet.