NON au business scandaleux de l'éolien !

Eudes Baufreton
Directeur de Contribuables Associés

Paris, avril 2021

Cher ami contribuable,

C’est l’histoire d’une escroquerie.

L’histoire d’une idéologie bobo, transformée en un business ultra juteux au profit de quelques-uns. Sur le dos des Français.

2001, le ministre écologiste Yves Cochet décide de MASSIVEMENT subventionner l’éolien.

S’ouvre alors le grand bal des milliardaires... Une véritable ruée vers l’or !

Derrière les éoliennes, il y a du lourd : riches fonds de pensions, associations anti-nucléaire devenues promoteurs éoliens, gros groupes gaziers & pétroliers, Chinois à l’affût... 

Tous se bousculent au portillon des subventions qui coulent à flot... 

Ils ont trouvé la poule aux œufs d’or. Un investissement « zéro risque » qui crache des milliards 100% garanti par l’Etat. Pendant 15 à 20 ans. 

Alors que les Français crèvent des conséquences financières du confinement, « les promoteurs éoliens attendent leur argent, couchés dans des hamacs, avec des rentabilités sur fonds propres de l’ordre de 25 % par an ! » s’insurge Patrice Cahart, Inspecteur général des finances. 

25% ! Les Français, eux, doivent se contenter de 0,5% sur leur livret d’épargne...
 

Enrichissement massif garanti ! Le cash dégouline de partout...

Vingt ans que l’État engloutit l’argent public. Votre argent !

Dix ans que la Cour des comptes tire la sonnette d’alarme : les énergies renouvelables (EnR) coûtent un bras aux Français. Et sont inefficaces.
  • En 2018, la Cour chiffre à 121 milliards d’euros l’engagement d’argent public dans les EnR (sur la base des installations connectées fin 2016)
  • Elle chiffre le coût des contrats éoliens à « 40,7 milliards d’euros en 20 ans » pour… « 2% de la production électrique française ».

C’est colossal.

Un trafic en or massif, 100% garanti par l’État

Voici comment ça marche :

 EDF a obligation d’acheter l’électricité éolienne au prix fort, entre 70 et 91 €/Mwh (pour l’éolien terrestre) et entre 180 et 220 €/Mwh (pour l’éolien en mer). Puis revend instantanément cette énergie sur le marché au prix de 32€/Mwh. Donc à perte.
  1. EDF paye donc cette électricité 3 à 6 fois le prix du marché.
  2. Cet argent va directement remplir les poches des gros bonnets de l’éolien.
  3. Le consommateur-contribuable renfloue les pertes
  4. Et ce « trafic en or massif » est garanti par l’État pendant 15 à 20 ans !
C’est un « système de transfert MASSIF de ressources », financé par les consommateurs-contribuables, et qui a permis « l’émergence de fortunes colossales ». Et c’est M. Lévy, PDG d’EDF, qui le dit. Ce monsieur SAIT de quoi il parle.

Et c’est le contribuable-consommateur qui paye !

 Oui ! Vous. Encore vous. Toujours vous. 

Via la taxe sur l’essence (TICPE) et la taxe sur l’électricité (CSPE).
  • Vous faites le plein de votre voiture ? BOOM… vous financez les « gros bonnets de l’éolien » !
  • Vous payez votre facture EDF ? BOOM… vous enrichissez les « arnaqueurs de l’écologie » !
Comme toujours, on prend aux petits, pour subventionner les gros !

La CSPE prélevée sur la facture EDF est passé de 96 millions d’euros en 2005, à 6 milliards aujourd’hui. Et dépassera 7 milliards en 2025
Voilà pourquoi votre facture EDF s’envole. Parce qu’EDF « se rembourse sur la bête » ...

Parce qu’on subventionne l’éolien à mort. En tapant dans vos poches.

Et en plus vous payez 20% de TVA sur la CSPE ! C’est scandaleux.

Allons-nous rester pieds et poings liés, otages d’un système vorace qui ponctionne massivement les Français au profit des trafiquants du vent ? 

Non ! Entrons en Résistance. Battons-nous. C’est maintenant ou jamais car le vent est en train de tourner :
Partout, on fait marche arrière, mais la France fonce tête baissée !

La Pologne démantèle ses éoliennes. La Norvège arrête son plan d’installation d’éoliennes. En Europe, on constate en 2019 une baisse de 30% des éoliennes installées. Baisse qui atteint 82% en Allemagne. Prise de conscience internationale...

Et en France, le gouvernement, lui, impose une transition énergétique brutale aux Français. En catimini :

Par le décret du 21 avril 2020, adopté en pleine crise du Covid, contre l’avis des consultations préalables, le gouvernement inscrit la prolifération des éoliennes au rang des priorités nationales.

Décret qui prévoit de passer de 8 000 à 20 000, le nombre d’aéro-générateurs d’ici 2028.

Pitié pour nos beaux paysages ! Pitié pour notre porte-monnaie !

C’est une INVASION. Que nous SUBISSONS à NOS FRAIS.

Stop ! Ça suffit ! La priorité est de renflouer notre économie, de créer des lits de réanimation, de sauver nos retraites... Pas d’engraisser les brasseurs de vent sur le dos des contribuables-consommateurs.

Il est urgent de faire barrage à ces rapaces qui vivent au crochet de l’argent public. NOTRE ARGENT ! Dont ils s’abreuvent goulûment.

On vous dit que c’est pour la bonne cause... Faux ! Ils vous mentent :

 Ces mastodontes vrombissants sont un vrai fléau écologique

Jusqu’à 240 m de haut (plus que la tour Montparnasse) avec des pales de 100 m de long… ce sont des monstres de béton et d’acier.

Dispensés de permis de construire, ils poussent partout : aucune restriction ! En mer, montagne, sur les côtes, dans les parcs naturels...

Les pales sont NON recyclables car hautement toxiques. Au bout de 20 ans, il faut les enterrer comme les déchets radioactifs.

Un socle d’éolienne, c’est 50 tonnes de ferraille et 1500 tonnes de béton armé. Et 600 000 euros à démanteler.

Une éolienne tourne à 22% de sa capacité. 15% au bout de 10 ans. Trop peu de vent : ça ne tourne pas. Trop de vent : il faut l’arrêter.

Et pour combler cette intermittence, on est obligé de développer des centrales au gaz au fur et à mesure qu’on implante des éoliennes : union forcée. Or ces usines émettent du CO², du gaz à effet de serre !

Les chiffres de l’ADEME* sont sans appel : le nucléaire génère 6 g de CO² par kWh. Contre 10 g pour l’éolien (auxquels il faut ajouter 50 à 200 g pour les technologies de stockage) et 400 g pour une centrale à gaz.
*Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie

Et je ne parle même pas des effets désastreux sur la santé, largement documentés par des rapports scientifiques de plus en plus nombreux.

En mer, les poissons disparaissent à 50 km autour d’une éolienne. Les baleines s’échouent. Sur terre, la population d’oiseaux s’effondre. Dans les prés, les vaches sont retrouvées mortes.

C’est un vent de folie, vous dis-je. Il est urgent d’ouvrir les yeux :

 La « fabrique du consentement » vous hypnotise

La propagande des lobbyistes du vent tourne à plein régime.

Omerta. Dissimulations. Désinformation. Sondages manipulés. Enquêtes biaisées.

On vous ment sur toute la ligne. On vous hypnose pour mieux vous manipuler. Pour continuer à vous taxer en toute tranquillité.

Ces structures d’influence sont partout, jusqu’au cœur du ministère de l’Ecologie.

Et l’Elysée leur ouvre un boulevard ! Dégage les obstacles !

Sur le terrain, les promoteurs passent en force contre tous. Ces monstres d’acier sont implantés de façon quasi totalitaire.

La quasi-totalité des recours en justice par les citoyens ont été supprimés. Faire appel est devenu impossible. Un véritable déni de démocratie.

Et comme ces éoliennes sont de véritables pompes à fric, on arrose les uns, on achète le silence des autres, on implante de force. Puis on encaisse des subventions pendant 20 ans...

Ces Khmers verts sont redoutables. Ils écrasent tout sur leur passage. Se gavent. Et nous payons !

 Et que dire des prises illégales d’intérêts ...

Dans l’éolien terrestre, les fraudes sont massives. 2014 : le service Central de prévention de la corruption (institution du ministère de la Justice) tire la sonnette d’alarme face à ce phénomène d’ampleur.

250 dossiers sont ouverts. Partout en France, les magistrats de ce service enquêtent... et voilà que soudain, le gouvernement Hollande décide de fusionner ce service avec l’Agence française anticorruption.

Les 250 dossiers sont enterrés... Fin de l’histoire !

L’impunité est totale pour les gros bonnets de l’éolien... Mais quand c’est vous qui sortez sans masque, c’est tolérance ZERO !


 Voici ce qui se prépare :

Notre bouquet énergétique est composé principalement de nucléaire et d’hydroélectrique : notre électricité est sans carbone à 90%. Très fiable. Et coûte 70 % moins cher qu’en Allemagne.

Nous, Français, on devrait en être fier ! Mais non. Bien au contraire.

Le programme Macron, c’est : débrancher nos centrales nucléaires. Vendre nos centrales hydroélectriques. Installer le renouvelable. Et faire passer notre production électrique sous pavillon étranger.
  1. Nous allons perdre notre souveraineté énergétique
  2. Et ça va faire exploser le prix de l’électricité.
Car le prix de l’électricité augmente avec la part des EnR (énergies renouvelables) dans le bouquet énergétique. Voilà pourquoi, Danois et Allemands, rois de l’éolien, payent 29 centimes d’euros le kilowatt heure quand nous payons 18,5 c€/kWh (en 2019).

Et ce n’est qu’un début ! L'électrification du parc automobile et du chauffage des bâtiments fera exploser la demande d'électricité et flamber le prix encore plus.

C’est une DOUBLE PONCTION de notre POUVOIR D’ACHAT qui se prépare :
  1. Vous financez au prix fort l’installation des énergies renouvelables (Déjà plus de 121 milliards au compteur...)
  2. Et ensuite, vous passez à la caisse quand arrivera la facture d’électricité
Double jackpot pour les gros bonnets du vent. Double peine pour les contribuables consommateurs.

Plus c’est gros, plus ça passe ! C’est une véritable escroquerie. 

Allons-nous continuer d’engraisser les multinationales du vent ? Attendre qu’ils nous plument sans rien dire ?

Non ! Tous unis, et de toutes nos forces, crions au scandale.

Résistons. Montons au créneau. Ne lâchons rien.

Montrons à Mme Pompili, ministre de la Transition écologique, notre détermination. Et mettons-la en demeure de mettre fin à ce scandale.

STOP aux subventions pour l’éolien. Aujourd’hui !

Madame Pompili,

Savez-vous qu’en Espagne, Danemark, Portugal, Finlande... partout on construit des éoliennes SANS AUCUNE SUBVENTION ?

Savez-vous que même l’Allemagne a supprimé ses subventions en 2016 ?

Pourquoi ? Parce que l’éolien est une industrie mature.

Les éoliennes en mer sont rentables. Les éoliennes terrestres le sont au bout de 5 ans. Ce business n’a absolument pas besoin d’être subventionné.
Subventionner une industrie mature et rentable, c’est massivement dilapider l’argent public. C’est appauvrir les Français. Sciemment.

Subventionner à milliards un business rémunérateur, en ponctionnant massivement les Français, c’est détruire leur pouvoir d’achat. Sciemment.
Et ce, alors que tant de commerçants et indépendants voient leur chiffre d’affaires s’effondrer, que tant de Français sont licenciés, et que la dette à payer explose ! Covid oblige...

C’est indécent. Injuste. Et irresponsable. 

Il faut cesser de dépouiller les Français pour engraisser les arnaqueurs de vent. Stop aux subventions payées avec notre argent !


Dans cette bataille, la participation de chacun d’entre vous est essentielle. Vous le savez, nous dépendons à 100% de vos dons. C’est le carburant qui fait avancer notre action. J’espère pouvoir compter sur votre aide la plus généreuse possible.

Allez, tous derrière moi ! Montrons à Mme Pompili notre pugnacité.

Tous ensemble, exigeons la suppression des subventions à l’éolien.

S’il vous plaît, envoyez-moi votre MISE EN DEMEURE signée, accompagné de votre don pour financer ce combat en cliquant sur ce lien. Je la déposerai en votre nom, avec celles de tous les Contribuables Associés et ralliés, sur le bureau doré de Mme Pompili.

De tout cœur merci. Merci pour votre fidélité. 
Directeur de
Contribuables Associés
P.S. : Dès réception de votre MISE EN DEMEURE accompagnée de votre don, je vous enverrai gratuitement la synthèse de notre Rendez-vous parlementaire « Eoliennes : Un business écologique contestable payé par les contribuables » (format PDF). Vous verrez, c’est sidérant. Le scandale éolien & son système de financement révélés au grand jour !

P.S.S. : Faites vite ! J’attends votre MISE EN DEMEURE pour aller la déposer le 15 juin prochain, Journée des Eoliennes (!!!), à Mme Pompili. Pour que cesse enfin la razzia des Français au profit des rapaces du vent. Cliquez ici !

Je compte sur vous. Merci !